Saint-André a dix ans ! Ou presque. À Soumoy, le tambour résonne. Les festivités vont bon train. On fête le renouveau de la marche locale : 10 ans.

Remise sur pied en 2002 après une première marche dans les années 1940, juste après la Seconde Guerre mondiale, et une seconde de 1973 à 1981, la Saint-André s’est déroulée ce week-end.

En guise d’apéritif, le samedi a emmené la troupe locale d’arrêt en arrêt, entre le centre du village et Falemprise.

L’occasion de lever le voile sur la stèle du souvenir et la journée du dimanche pointait son nez.

Une journée bien fournie pour les hommes de l’adjudant-président, Jean-Philippe Body.

Ce dimanche, une centaine d’hommes et plus de 20 drapeaux composaient une seconde compagnie. Avec une belle cavalerie en zone tampon, la marche de Soumoy séduit.

Pour fêter les 10 ans, Soumoy invite

Du château, cadre sublime pour la prise des drapeaux, à Rognac, en passant par le monument, les deux compagnies proposent une toile bien colorée.

Tout comme les rues du village en jaune et bleu, les couleurs de Soumoy.

Des couleurs encore bien présentes sur les rubans des médailles distribuées lors du discours.

« C’est en partant de la marche de Cerfontaine que Françoise Dupont et Delphine Ernoux ont eu l’idée de mettre sur pied une marche à Soumoy. Au début, nous nous étions fixé comme objectif de trouver au moins 20 marcheurs… », confie Jean-Philippe Body dans son éloge.

En témoigne la ferveur ce dimanche dans Soumoy : le défi était de taille mais il est assurément relevé

Frédéric Jamme